Tag Archives: barcelona

Copinage (3)

Parce qu’il m’a bien fait rire et que je lui ai promis, je mets ici un lien vers la page YouTube des futurs ex-MOTORENNAIS où comment les ingénieurs du site français japonais américain de Rennes réagissent activement à l’annonce de la fermeture prochaine de leur site. Une façon originale et drôle de positiver — pour mieux séduire les américains ? — sans dénigrer la décision dite stratégique du big boss. Bonne chance les gars.

Rien à voir, mais si vous êtes de passage à Barcelone ce week-end, allez faire un tour au Can Can. Et ce n’est bien évidemment pas uniquement parce que WazWaz joue et que j’ai dessiné le flyer. Click to enlarge your penis.

Barcelona capital de l’euromediterrània

Le projet d’Union Pour la Méditerranée si cher à notre Président-Gloire à Satan aura son siège à Barcelone. Un prétexte de plus pour que la capitale catalane organise une petite sauterie avec, comme toujours, une jolie création graphique à la clé. Votre serviteur psychopathe a donc ramassé l’affiche dans la rue, scanné, nettoyé et vectorisé la chose pour partager ce joli poster : cliquez sur l’image.

Vicky Christina Barcelona

Du Woody Allen plus simple et léger qu’à son habitude. Des acteurs/actrices fantastiques avec une mention spéciale pour Penélope Cruz qui compense largement ses bouses hollywoodiennes par un rôle sur-mesure d’hystérique espagnole. Rebecca Hall est une parfaite intello new yorkaise touchante et détestable, Scarlett Johansson joue toujours mieux qu’elle en a l’air et Javier Bardem sent toujours autant le sexe à plein nez. Le titre l’indique et on n’a pas fini de l’entendre : Il ne faut pas oublier l’un des personnages principaux du film, la ville de Barcelone (dixit Allociné). Et c’est vrai que de ce côté là, on est servi. Vicky Christina Barcelona est sans doute la plus belle visite guidée de Barcelone depuis L’auberge espagnole. Surtout lorsqu’au détour d’une ruelle devant le MACBA, on reconnaît un figurant à la silhouette tellement familière… Cette fois c’est sûr, on est bien à Barcelone, pas dans un décor de studio !

BCNeta!

On peut être sain d’esprit et pourtant craquer devant un camion poubelle. C’est ce qui m’arrive régulièrement à Barcelone lorsque je tombe nez à nez avec les éboueurs, une vulgaire poubelle ou une campagne de sensibilisation au tri des ordures ménagères. Il faut dire qu’il est difficile d’échapper à leur omniprésence dans la capitale catalane. Depuis quelques années (sans doute depuis les J.O), la municipalité met le paquet sur la propreté pour faire en sorte que la ville resplendisse1.

La version barcelonaise de « Propreté de la Ville de Paris » s’appelle BCNeta! et décline avec talent et simplicité la charte graphique de la ville. Jouant comme beaucoup d’autres services municipaux sur les trois lettres BCN qui sont ici bien plus qu’un symbole d’aéroport, BCNeta! s’affiche partout. La ville a une fois de plus choisi la police de caractère Helvetica2 pour dessiner le logo, ce qui ne peut me faire plus plaisir3.

Logo BCNeta, 2006

On sent bien que les locaux et les touristes ne sont pas aussi bien éduqués qu’un bavarois, mais on ne peut que féliciter l’effort de la municipalité en la matière. Il y a beaucoup de poubelles, des conteneurs à recyclage partout et les éboueurs travaillent 24h/24 quitte à nous réveiller à n’importe quel heure de la nuit avec leur compacteur on ne peut plus bruyant. Un des problème les plus frappants reste la propreté de la plage qui ressemble plus à une poubelle géante qu’à un tas de sable. La ville a donc mis en œuvre une campagne d’inspiration « comics ». Le mois dernier, à Barceloneta, j’avais pris en photo une affiche sympathique où un super héros combat un mégot de cigarette.

BCNeta, 2006

Dans le même genre, on m’avait parlé d’une campagne plus street marketing où des panneaux étaient directement plantés dans le sable. Je n’avais pas eu l’occasion de voir ça de mes propres yeux, mais je suis tombé dessus aujourd’hui et je ne pouvais résister à l’envie de vous la montrer.

BCNeta, 2006

Tout ça pour ça me direz-vous. Oui mais il faut bien que je m’occupe pendant ces quatre jours d’arrêt maladie. Et puis je n’avais jamais eu l’occasion de déclarer ma flamme à Helvetica et la typographie en général4. L’erreur est réparée.

[1] Barcelone n’est pas historiquement très propre (effet ville du sud vs. ville du nord) et pas aidée par les hordes de touristes.
[2] Qui eut cru que la rigueur helvétique plaise autant aux catalans ?
[3] Oui mais je me soigne.
[4] Shame on me !