Tag Archives: fashion

J’aime pas les clowns

« Isn’t it time we all agreed that no one really enjoys, nor ever has enjoyed the antics or mere presence of a clown? It’s true and research at the University of Sheffield says it’s official – clowns suck.

Since the ’80s, Hollywood has consistently portrayed clowns as nothing but creepy. And despite the indisputable power of tinsel town, there’s probably a list of rent-a-clowns a mile long in your city’s phone book. Yes clowning is still going strong, it’s the audience that’s becoming extinct. So do we hate clowns because we never liked them from the start, or is it because decades of movies have turned us against them?

Characters like The Joker have succeeded in making us believe that a more evil villain cannot exist. The sewer dwelling clown in Stephen King’s IT surely inspired some radical clown haters. Even the inanimate clown doll in The Game with Michael Douglas is just downright freaky. And it never even moves.

But aside from Hollywood version, your everyday circus clowns are just creepy by nature. They symbolize a character that can’t be trusted. Speaking of which, ever heard of a person called John Wayne Gacy. He was one of America’s most notorious mass-murderers of the ’70s. Gacy would dress up like a clown before he killed. No wonder nobody likes a clown.

In fact, clowns frighten so many people that there’s a technical term for the fear called Coulrophobia. This clown phobia is an abnormal or exaggerated fear of clowns. It is mostly children who suffer from the phobia, but is also sometimes found in teenagerss and adults as well. Sufferers sometimes acquire the fear after having a bad interaction with a clown, or after seeing a frightening clown filmn. But it’s not just scary movies that have made us all leery of these menaces in make-up.

If you’ve never been especially fond of seeing men covered with face paint you’re not alone. Much needed research on the clown hating phenomenon has finally been performed. A design study was carried out by the University of Sheffield and the results say that children are in fact frightened by clown-themed decor in hospitals.

So if you’ve beence on the fence about whether or not you should express your dislike for clowns – feel free to let it out. You are not alone. Clown haters unite with the power of research on your side! »

Et ça marche aussi avec les ventriloques…

Source: L’excellent site suédois t-post qui permet de s’abonner à un t-shirt comme on fait avec les magazines. Attention, ils taillent plutôt grand donc prenez une taille en dessous.
Image: photo du t-shirt The tears of a clown dessiné par Klaus Haapaniemi, copyright t-post mars 2008 et retouché avec le formidable poladroid.

US Trip #13 – Shoes therapy

Ayant été sage jusqu’à présent, il est temps pour moi de faire chauffer la carte bleue ; la piste magnétique de la CB pour être précis, puisque le pays de l’oncle sam découvre à peine la carte à puce… Destination « Ross », le magasin cheap des invendus, le genre de lieu où je n’oserai mettre les pieds en france. D’ailleurs, même ici (surtout ici ?) je fais tache dans le décor principalement composé d’exclus du rêve américain à la recherche du parfait polo hideux assorti au pantalon kaki du désormais célèbre casual day – ah non mais en fait ils s’habillent mal tous les jours.

Je maîtrise désormais les lieux et optimise mon parcours pour rapidement me rendre à l’évidence : je perds mon temps au rayon vêtement. Direction donc les chaussures pour une révélation consumériste-égocentrique jouissive. Ohhhh, la jolie paire de « Gumball 3000 » sur laquelle j’ai bloqué dans Shoes-up est à 20$. Waouh, les « Decade Low » multicolores sont au même prix. Rahhhh, les « end to end » que je mate depuis 2 ans à chaque passage chez foot locker sont à 27$. Bon ok, je prends tout pour 72$ soit 47€ les 3 paires. Quel scandale…

Trou au cul

En ce lendemain d’élection, je ne parlerai pas politique parce que je fais la gueule suite à la défaite de mon père dans le petit village de Don Camillo. Moi, j’aurais bien vu ma maman en première dame du bled. Bref, parlons peu, parlons futile. Je m’habille aussi bien dans des magasins-pourris-en-zone-commerciales-ouvert-le-dimanche que dans des boutiques-où-jamais-je-mettrai-ce-prix-là-dans-des-fringues. Donc qu’elle est la différence entre un jean pull&bear à 29€, un levi’s à 89€ et un energy à 139€ ? Aucun, ils deviennent tous de la merde très rapidement. Au détail près que le moins cher a tenu 6 mois et le plus cher presque 2 ans (mais ça revient quand même plus cher). N’empêche que, va savoir pourquoi, ils ont tous décidé de me lâcher en même temps. Pas content, pas content…

Photo : mes 3 jeans du moins cher au plus cher.

¥€$

L’excellent Bastardgraphics vient de réaliser un t-shirt pour Farenheitprod. Cette fois, l’artiste français délaisse le graphisme et les effets visuels pour se concentrer sur un message simple : « My Curr€ncy’s better than your$ » imprimé en blanc sur fond noir. Ça me rappelle le superbe autocollant qu’arborait fièrement le mari texan de mon ancienne boss sur son 4×4, le bon goût en moins. Du coup j’hésite à me l’acheter pour mon prochain voyage transatlantique. Mais en fait non… Dommage que les américains n’aient aucun sens de l’humour à ce sujet.

us_vs_france.jpg

Source : Guillotine