Tag Archives: london

Trip to London – Day 6

Dernier jour à Londres et fin d’un excellent week-end chez/avec Grace & Vincent (merci !) Après la défaite française en rugby vendredi dernier, le Sunday Mirror revient sur le beau bébé Sébastien Chabal dans un article décalé à l’anglaise. Cliquez sur l’image pour le voir en (très) grand.

  • Insolite du jour : Madonna à moitié bourrée à la sortie d’un bar londonien fait la une des média anglais…
  • Plaisir du jour : Un vrai English breakfast en terrasse.
  • Bilan du jour : Il est temps de rentrer à Toulouse, tout ça commence à me coûter cher !

Trip to London – Day 5

Qui aurait cru que je prendrais autant de plaisir à aller voir un ballet ? Sans doute Nordine qui m’a invité au Sadler’s Wells où jouait la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater. Le programme était une série de chorégraphie des années 70 rendant hommage à Alvin Ailey à mi-chemin entre comédie musicale et danse contemporaine. 135 minutes plus tard, j’avais des étoiles plein les yeux. Merci !

  • Insolite du jour : Une foule de femmes hystériques harcèle les danseurs à la sortie des artistes. Je dois admettre qu’elles ont bon goût parce que ouah !
  • Plaisir du jour : Un restaurant taï avec des crevettes géantes farcies au basilic… Miam !
  • Bilan du jour : 70£ soit un peu plus de 100€ claqués comme ça en une journée. Ouch !

Trip to London – Day 4

Déjeuner chez Ultimate Burger pour un vrai burger de la mort qui déchire sa race tellement c’est bon. Dans ce cadre à mi chemin entre la fast food et le lieu branché londonien, je réalise soudainement ce qui me frappe depuis 4 jours : la vie londonienne me rappelle constamment mes expériences américaines. Certes nous sommes bien en Europe1 mais ce n’est pas comme l’Italie ou l’Espagne qui n’a rien de fondamentalement différent pour un toulousain. Ici, les restaurants sont une vitrine de la cuisine mondiale (quid de la cuisine anglaise ?), les communautés ne sont pas intégrées (i.e. elles sont bien visibles), le flicage est ultra-présent (des milliers de caméras), les quêtes pour des œuvres caritatives ou missions locales sont partout et pour finir, les infrastructures sont médiocres (train, métro, électricité, téléphone, internet, routes…) Bref, j’ai pas de conclusion incroyable sur le sujet, juste que je m’enflamme souvent sur les US alors qu’il suffit de traverser la Manche pour se mettre en jambe.

  • Insolite du jour : Au Design Museum, le génial studio de créatifs dirigés par Jonathan Barnbrook expose sont travail très militant. Un design engagé plutôt qu’au service du capitalisme, ça fait du bien.
  • Plaisir du jour : Toujours au Design Museum, l’exposition de la géniale architecte Zaha Hadid est un régal pour les yeux. Je connaissais déjà plusieurs de ses travaux mais voir son œuvre regroupée en un seul lieu est complètement hallucinant. Quelques photos de ses créations 2006-2007 pour du mobilier & luminaires ci-dessus.
  • Bilan du jour : Putain de métro de merde, j’ai encore passé 4 heures sous-terre aujourd’hui !

[1] J’ai pas dit Union Européenne…

Trip to London – Day 3

Les différences nord/sud ont la vie dure et je m’étonne de l’état d’ébriété des 3/4 de la clientèle du pub à 22h. En même temps, ils ont commencé à picoler à 17h juste après le boulot. C’est sans doute pour ça que le métro ferme à minuit. Le métro, parlons-en justement ! Et bien les parisiens peuvent être rassurés car si Londres semble à le pointe de la branchitude avec ses bars (trendy), restaurants (nouvelle cuisine1, magasins (design) et buildings2, les londoniens auraient mieux fait de ne pas mettre la charrue avant les boeufs. En effet, pas de bus en site propre, pas de vélib’ et même pas de ticket métro+bus… attention les gars, les J.O approchent !

Alors que je mitraille une devanture où Helvetica brille une fois de plus par sa grâce universelle, j’apprends que Colette célèbre les 50 ans de la police de caractère alors que j’ai déjà commandé le DVD collector il y a un mois. Ouah putain, c’est quoi le mot pour dire en avance sur la hype ? Pendant ce temps là, je me mets en jambe avec le sympathique Livemighty SF de Vin Sol & Morsecode.

20070906_london.jpg

  • Insolite du jour : Les 7927 feuilles de menthe bio du gel douche Original Source ne sont pas là que pour la forme et je me suis fait un remake d’une pub Zest (remember…) sous la douche ce matin. Au moins ça réveille !
  • Plaisir du jour : En réponse à l’invasion estivale annuelle des anglais en Espagne, je savoure une San Miguel accoudé à un bar du quartier est. La mondialisation c’est vraiment n’importe quoi, vivement qu’il n’y ait plus de pétrole…
  • Bilan du jour : 3 jours de formation ça tue, demain je dors.

[1] À prononcer avec l’accent anglais, of course.
[2] Rien à faire, je préfère largement le phallus de la Torre Agbar à l’ogive de 30 St Mary Axe.

Trip to London – Day 2

Grève oblige, j’ai marché une heure ce matin pour aller bosser. À priori je n’étais pas franchement emballé, surtout à 7h30 du matin. Et puis les maisons en briques avec cours anglaises ont commencé à me faire de l’œil, le palais de Westminster m’a émerveillé (tu m’étonnes !), la balade le long des quais était un régal de fraicheur tandis que mon iPod m’envoyais du dancefloor dans les oreilles avec le Holiday Mix de James Ark (et j’ai aussi mis à jour l’article d’hier avec le lien vers le mix de Digitalism.)

  • Insolite du jour : Steve Jobs fait sa keynote à San Francisco et je suis au même moment à l’Apple Store de Regent Street transformé pour l’occasion en un repère de geeks tous connectés sur les sites d’infos qui présentent en temps réel le nouvel iPod nano et iPod touch.
  • Plaisir du jour : Une tranche de carrot cake with cheese frosting soit 439 calories les 120 grammes après une salade de 138 calories…
  • Bilan du jour : Le métro tube s’est quand même mieux que la marche à pieds d’hier puisque j’ai mis 15 minutes pour rentrer à l’hôtel au lieu de 2h30 !

Trip to London – Day 1

Le réveil à 5h du matin, c’est vraiment pas mon truc mais ensuite, tout s’est parfaitement déroulé : aéroport Toulouse-Blagnac just in time, enregistrement déjà fait en ligne avec une bonne place à l’avant côté hublot, un superbe levé de soleil sur l’estuaire de la Gironde et l’ile d’Oléron, récupération du bagage en un clin d’œil, arrivée à Victoria en 30 minutes chrono grâce au Gatwick express. Jusqu’ici tout va bien, il me reste une heure pour aller à mon rendez-vous pro… et puis soudain c’est le drame : le métro est fermé à cause d’un grève. Victoria Station est bondée. Il y a 100 mètres de queue devant les taxis. Les bus sont pris d’assaut et défilent devant les stations sans s’arrêter car pleins à craquer. Bilan de la galère, j’ai mis 2h30 à rejoindre le quartier St Paul. Après enquête, j’aurais mis moins d’une heure à le faire à pieds… Lot de consolation : mon hôtel est loin des canons auxquels ma boite m’a habitué mais j’ai une superbe vue sur Westminster Church, London Bridge, Millennium Wheel, etc.

  • Bilan du jour : la classe des businessmen londoniens ça change agréablement des ingénieurs toulousains. Plaisir du jour, un donught dans une main et un café-to-go dans l’autre en écoutant Digitalism live sur la BBC. Bilan du jour : je suis raide mort après avoir marché des heures dans la ville avec ma valise à roulettes (j’érigerai une statue à l’effigie du mec qu’à inventer ça) car oui, c’était aussi la galère pour rentrer à l’hotel ce soir. Demain, london tube strike day 2…