Tag Archives: techno

C’est important pour mon Q

Je pensais que tout le monde était au courant vu le buzz sur internet ces derniers jours. Je m’étais donc abstenu d’en parler ici. Mais il semblerait que l’info ne soit pas sorti de la blogosphère geek alors finalement, moquons nous un peu de mon ancien employeur de cette multinationale américaine qui lance son nouveau téléphone PDA. En début de semaine, leur site web ressemblait à ça :

Réalisant leur erreur, le service communication a depuis corrigé le tir, quoique (indice, lisez “Q9” à voix haute) :

WipEout 1995-2008

Tout a commencé en 1996 dans un appartement angevin enfumé où tournait un jeu de course anti-gravitationnelle sur Sega Saturn (R.I.P)… WipEout (qu’on peut littéralement traduire par extermination) était le premier jeu non-japonais (anglais en l’occurence) à débarquer sur Playstation. Pour calmer les nippons, le studio Psygnosis s’était payé les services du studio graphique The Designers Republic et d’artistes novateurs comme les Chemical Brothers. Ca n’a l’air de rien en 2008, mais à l’époque, un tel choix relevait presque de l’acte politique tant le mot techno était encore largement associé par les média à la drogue et aux excès d’une jeunesse soit-disant en perdition. Peu importe, car cette – relative – prise de risque a payé. WipEout était hallucinant, un jeu graphiquement chiadé dans un délire high tech, une bande son jouissive, un jeu à 500 km/h qui me rappelle à quel point Gran Turismo est lent. Allez hop, petit retour à l’époque des rave parties avec l’intro de WipEout sur PSone:

2 ans plus tard, ils remettent le couvert avec WipEout2097. Le gameplay ne change pas mais le titre apporte une nouvelle bande son et des circuits flambant neufs. Jouer avec le We have explosive de Future Sound Of London n’a toujours pas eu d’équivalent… Heureuse coïncidence, FSOL est également à l’honneur avec Herd killing sur le générique d’introduction. Démo :

Rebelote deux ans plus tard avec WipEout 3 aka Wip3out. Encore la même chose mais en plus beau, en plus conceptuel, en plus abouti et surtout, en haute définition… Ouais enfin… de la HD en 1999, c’était du 640×480 mais c’était déjà beaucoup pour nos yeux.

Tout bascule en 2002 avec le médiocre WipEout Fusion sur PS2. À vouloir se passer de The Designers Republic, le titre perd tout son charme. Le gameplay est là, mais l’univers à disparu au profit de perso dont on se fout royalement. Fin de l’histoire.

Et puis… avec l’arrivée des consoles nextgen, tout le monde se disait Putain, un WipEout sur PS3 ça déchirerait grave ! La rumeur a enflée jusqu’à devenir officielle. Quelques vidéos circulaient sur le net et la déception tomba cet été lorsque Sony annonça que le jeu était prêt… sauf qu’il venait de se faire recaler au test d’épilepsie ! Mais depuis hier, le jeu est enfin disponible sur le Playstation Network en version “démo jouable améliorée”. Le résultat est à la hauteur, et en fullHD, soit du 1920×1080. Alors je ne mettrai pas là la vidéo en qualité pourrie ici, mais si vous avez 5 minutes, un bon écran et une connexion haut-débit, téléchargez le trailer en 1080p sur le site officiel, ça vaut le coup d’oeil. Ah au fait, je vous ai pas dit… j’ai pas de PS3… Ne pas craquer, ne pas craquer…

on

L’expression “digital native” désigne la génération née après 1993, censée être tombée dès le berceau dans la marmite des nouvelles technologies

In L’Espresso de Télérama.fr du 22 janvier 2008.

À ne pas confondre avec le “over connected” qui peut avoir plus de 15 ans et moins de 500 amis sur maïspace enfin bref, un geek, businessman ou jeune cool qui ne peut imaginer rester plus de 24 heures sans se connecter via un gadget numérique.

Le point commun entre ces 2 individus ? Ils font bander les boites de produits hi-tech comme jamais auparavant. Enfin des mecs (mais pas que) qui veulent tout et toujours plus sans jamais remettre en cause la futilité réelle ou l’utilité supposée de la chose. Pas étonnant que ces deux néologismes soit de plus en plus cités par les PDG et autres CEO de Wall Street ces derniers mois.

iphone.jpg

Illustration : photo par niallkennedy utilisée sous licence Creative Commons.

VHS ou Beta

Bon ça y est, la pitoyable guerre Blu-Ray contre HD-DVD est terminée. Sony réussit enfin à imposer un standard et je les félicite (ça me fait mal au cul d’écrire ça) car la marque nippone n’en était vraiment pas à son coup d’essai depuis le Betamax (concurrent du V2000 et VHS), le Minidisc (concurrent du DCC et surtout des CD-R et -RW), l’ATRAC (concurrent du MP3, AAC, etc.) et de l’UMD (mais si, la petite cartouche qu’on met dans la PSP). Après 40 ans d’échec (oui ok, il y avait quand même le CD, format co-développé avec Philips), ils doivent sabrer le champagne à Tokyo.

L’autre bonne nouvelle pour Sony, c’est un argument de plus pour promouvoir sa PS3 (Souvenez-vous de la PS2 qui, il n’y a pas si longtemps que ça, s’était imposée en partie grâce à l’incroyable argument “et elle lit aussi les DVD”). Last but not least, Sony devrait se faire des couilles en or sans rien faire grâce à la magie des royalties au même titre que Philips toucha le gros lot pendant 50 ans grâce à la cassette (En fait, je crois me souvenir que Philips avait ouvert son brevet sur la cassette, il faudra que je vérifie…) puis le CD.

Un jour, si j’ai le temps, je me pencherais sur la guerre médiatique qui a entouré cette guerre des formats. Parce qu’au final, on se sait pas trop pourquoi la situation a soudainement tourné à l’avantage du Blu-Ray en l’espace de 2 mois. À partir de Noël, les spéculations des médias en faveur du Blu-Ray ont évidemment fait pencher la balance alors que les spécialistes eux-mêmes ne savaient toujours pas lequel choisir. Et c’est toujours comme ça avec les guerres industrielles, le VHS s’est imposé au début des années 80 alors que ses concurrents étaient supérieurs et moins chers (mais le catalogue de titre était supérieur ?)

Au final, on s’en fout pas mal de tout ça, vu que notre musique est en mp3 depuis un bon moment, que nos films sont en divx (légalement ou pas) ou en VOD sur nos crétins-box. Non parce qu’entre nous, quelqu’un a acheté un DVD dernièrement ?

Image from Terra Media

Range ta chambre (1/4)

J’aurais pu partir dans les îles mais je profite de mes vacances pour ranger un peu plus de 7 années de vie toulousaine (et au delà même). Ce qu’il faut savoir pour comprendre la suite c’est que je ne jette rien. En fait si, je jette tout à grand coup de sac poubelle 100 litres dès lors que j’ai trié, relu et pris une décision quand à l’importance éventuelle de cette lettre de rappel du loyer de juin 2002. Avant de se retrouver dans une des 5 poubelles et 3 cartons à recycler que je viens de descendre, je suis tombé entre autres sur ce courrier Itinéris de 2001 (oui oui, j’étais client Ola depuis 1996) dans lequel on nous explique ce qu’est un SMS. Vous apprécierez le « Chaque touche correspondant à plusieurs lettres, il faut appuyer plusieurs fois sur une touche pour obtenir la lettre voulue ! »

Félicitations à David qui, sans le savoir, vient de poster le 500ème commentaire !