Tag Archives: usa

Je ne travaille pas, je vote

En ce lundi 28 mai 2012, je ne travaille pas, c’est memorial day. C’est donc un weekend privilégié pour rendre hommage aux militaires américains, pourquoi pas. Mais il faut mettre ça dans le contexte : avec le cinemascope, la musique et le coeur gonflé à bloc. Au final, ils te feraient presque chialer ces cons. Je te jure qu’hier, à la maison blanche, Collin Farrell Powell a fait un discours presqu’aussi bon que son plus beau mensonge à l’ONU, un tube d’anthrax à la main. Et puis il a annoncé la suite du programme : l’orchestre philharmonique de je-ne-sais-où va maintenant jouer le morceau Honor composé par Hanz Zimmer (les cinéphiles apprécieront). Et pourquoi pas John Williams tant qu’on y est ? Alors soudain, tu vois des millions d’américains hyper émus alors qu’on entend un médiocre morceau avec des violons et des trompettes, comme dans n’importe quel film américain lorsqu’on voit la bannière étoilée. Dans la vie comme à l’écran.

Pendant ce temps là, je dois élire mon député d’Amérique du nord. C’est tout nouveau, c’est la première fois, donc forcement je suis tout excité… Sauf qu’il faut voter par internet. Ouais trop cool, pas besoin de sortir de chez soi – de quoi faire baisser l’absentéisme disent les spécialistes. Je m’en fous, je ne veux pas voter par internet, j’aime bien mettre mon enveloppe dans l’urne. Je ne suis pas vieux jeu, non, j’ai des vrais raisons; scientifiques j’entends. Entre les problèmes de sécurité et l’obscure système propriétaire qui fait tourner la boutique, je pense qu’il s’agit d’un risque pour la démocratie. Mais plutôt que de rentrer dans les détails techniques, je vais m’en tenir à ma simple expérience. Le mois dernier, j’ai reçu deux courriers du Ministère des affaires étrangères. Chaque lettre visiblement identique me disait de gratter pour découvrir un identifiant de vote (avec toujours cette stupide excitation de peut être gagner de la thune). Dix jours plus tard, j’ai reçu deux emails avec deux mots de passe différents. Donc aujourd’hui, j’ai pu voter deux fois. Et je l’ai fait. Ça marche. Je me demande si je peux faire invalider les élections ?

Idée reçue 2683 : les américains sont à la pointe d’internet

Et tu croyais que les US étaient un pays hi-tech ? Dis merci aux années 80 qui t’ont fait gober tout un tas de connerie — avec le recul, il n’y avait rien de très avancé dans Wargames… Pourtant, quand j’etais petit, j’entendais toujours “ils ont 20 ans d’avance sur nous”… Alors oui, au pays de la consommation, c’est vrai qu’ils ont eu le Coca light et le Philadelphia avant nous, mais on s’en fout un peu, on a l’Orangina et le St Môret. Et puis de toute façon, je ne parle pas de nourriture industrielle mais du vrai progrès. Internet, par exemple, est né aux US. Les plus gros acteurs du web sont américains et, avant l’explosion chinoise, tout se passait ici. Donc forcement, internet aux US, c’est forcement mieux que chez nous, pas vrai ? On ne sait pas exactement “mieux comment” mais quelque part, c’est forcement un truc de ouf comme dans les films d’anticipation… Ah ah, la bonne blague ! Reviens Léon, internet aux US, c’est le moyen âge.

Question choix, ça commence mal car, bien que la liste soit longue, seuls 2 opérateurs relient mon quartier[1] – dois-je rappeler que j’habite dans le centre-ville de la capitale du plus grand état américain ? AT&T me proposait un débit de 6Mbps maxi (really?), alors j’ai pris Time Warner Cable qui me proposait “jusqu’à” 24Mbps comme j’avais en France. Les tarifs commencent à partir de 19,90$ par mois mais c’est hors-taxe, hors frais d’installation (29,98$), hors dépôt de garantie (300$), avec internet à 1Mbps, sans la télé, sans le téléphone. Ouch. J’ai donc construit mon offre “à la carte” (à prononcer avec l’accent américain) essayant d’obtenir une offre triple-play comme en France. Le minimum syndical en 2011 quoi. J’ai fait un petit tableau comparatif des tarifs mensuels ci-dessous[2]. Serre les fesses et prépare toi à mettre la main au portefeuille.

USA (Time Warner Cable) France (Free)
Internet
Wireless router not included included
TV
Access fee included 1.99€
Set-top box 8.99$ included
DVR 10.99$ included
PHONE
Call to domestic land phone free free
Call to international land phone 0.09$/min free
Call to domestic mobile phone ? free
Call to international mobile phone 0.26$/min ?
Service
Base service 137.99$ 29.99€
Service fees 0.98$ 5.99€
Taxes 14.91$ 6.00€
TOTAL
173.86$ (133.27€) 37.97€ (49.53$)

Le résultat est sans appel : c’est presque 4 fois plus cher et, pour ce prix, je n’ai pas de routeur, pas de wifi et pas les communications téléphoniques. Cerise sur le gâteau, Time Warner Cable s’est payé les services des plus grand créateurs de la planète et me propose le nec plus ultra en matière de design hi-tech. Photos à l’appui, je m’arrête là.

[1] Certes, si on ramène ça à l’échelle européenne en faisant la liste des opérateurs présents dans les 27 pays membres, seul un petit nombre est disponibles en France.
[2] Tarifs basés sur ma facture Free de mai 2011 et Time Warner Cable de novembre 2011. Taux de conversion euro/dollar au 17 décembre 2011. Prix des appels téléphoniques sur la base d’un appel USA/France.

US Trip #15: Lunch meeting or meeting lunch?

Ce qu’il y a de bien avec les américains c’est qu’ils savent faire passer la pilule. Deux semaines de réunions de 8h à 17h… on a connu plus bandant. Mais la magie du rêve américain réside dans cette facilité à tout mettre en œuvre pour nous faire oublier que, même si on bosse sur un projet à un demi million de dollars, on n’en reste pas moins des grands enfants. Ça n’empêche pas de se prendre la tête, mais on le fait en mangeant des barres chocolatées au beurre de cacahuètes et en sirotant du Mountain Dew. En plus, ca donne plein d’énergie pour tenir toute la journée. Nous finirons tous obèses et diabétiques, mais le projet va cartonner, c’est sûr.

North American Trip #14: end of story

Road & boat trip from Vancouver, BC to Seattle, WA. Mountains and water, trees and buildings, popular America and Victorian cities. Many many thanks to P&F.

All pictures by me and my IXUS. Vancouver Coal Harbor HDR picture created with Photomatix. Map by iPhoto’09 (based on GoogleMaps) and edited with Illustrator.

Black is the new black

Donc c’est bon, c’est la fin de la crise ? La fin de la guerre ? La fin du monde ? On verra bien cet après-midi si mes collègues ricains ont un peu plus la patate (ou pas) que ces derniers mois (quand ils ont appris qu’ils devaient rembourser 100,000$ de crédit à cause de leur prêt hypothécaire et de la baisse du marché immobilier) en même temps ils risquent d’être bien silencieux sur le sujet comme d’habitude… La preuve ci-dessous avec la carte du Texas (tu reconnais ? c’est la forme du logo sur ta calculatrice) qui ressemble à toutes les élections précédentes avec le village gaulois à Austin (la capitale bobo-écolo-intello) et les états en bordure mexicaine qui votent démocrates un peu comme l’Alsace chez nous.

Mise à jour :

Source: Google 2008 U.S. Election

US Trip #13 – Detroit LED Corridor

À mi-chemin entre « Les mystérieuses citées d’or » et « 2001, L’odyssée de l’espace » (Le point commun entre ces deux œuvres étant le passage avec ce long trip psychédélique lumineux), l’aéroport de Detroit possède un incroyable couloir qui relie les deux terminaux. Les murs sont recouverts de LED qui s’animent au rythme de la musique. Le résultat est superbe et je suis resté là, plusieurs minutes à bloquer.